Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: La femme humaine

The Female Human

La femme humaine

Elle, la Mère.
Elle, la prof.
L'artiste, l'ingénieur, le pionnier.
Elle, la femme, la PDG, la voyageuse seule.
Elle, la maigre, la ronde, la blessée, la guérie.
Elle, la guérisseuse.
Le médecin, l'entrepreneur, le leader.
Elle, la Femme Humaine.
La femme.
Intrinsèquement ou par choix.

Aujourd'hui, c'est la Journée internationale de la femme. Selon le Forum économique mondial, malheureusement, aucun d’entre nous ne connaîtra la parité entre les sexes au cours de sa vie, pas plus qu’un grand nombre de nos enfants. La parité entre les sexes ne sera pas atteinte avant près d’un siècle (1).

« Une fois, raconte F., 33 ans, on m'a demandé si j'étais féministe. Et la vérité est que je ne savais pas comment répondre. Dire oui, c'était à la fois bien et mal, dire non, encore une fois, c'était à la fois bien et mal. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi je ressentais cela, jusqu'à ce que je réalise : la question était erronée, du moins pour moi.

"Qu'est-ce qu'être féministe ?" Je me demandais. Si une féministe est, comme le dit le Cambridge Dictionary (2), une personne qui croit que les femmes devraient avoir les mêmes droits, pouvoir et opportunités que les hommes et devraient être traitées de la même manière que les hommes, alors, j'étais très certainement une féministe. Cependant, la notion de féminisme est souvent associée à la croyance selon laquelle la femme est l’égale de l’homme. Dans ce cas, la question « Êtes-vous féministe », c'est-à-dire « pensez-vous que les sexes sont égaux » perd de sa substance. Parce que l’égalité des sexes n’est pas un concept auquel on peut croire ou non, une opinion personnelle, laissant place à d’autres points de vue, éventuellement différents ou opposés. Il ne s’agit pas d’un choix qu’il faut aborder, ni d’une théorie que l’on adhère ou que l’on désapprouve. L’égalité des sexes est un caractère absolu, une caractéristique inhérente, intimement liée à la dualité de l’humanité.

L’équation pour moi, poursuit F., était simple : si l’on soutient que les femmes devraient avoir les mêmes droits, pouvoir, opportunités et traitement que les hommes, c’est une conséquence naturelle du fait que les sexes sont égaux. Au contraire, si l’on n’est pas d’accord avec le fait que les femmes aient les mêmes droits, pouvoir, opportunités et traitement que les hommes, ils n’acceptent donc pas l’égalité des sexes. Mais comme ce dernier est, comme nous l’avons vu, un absolu, nous sommes devant un paradoxe !

Alors, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné dans la pensée de F. ?

Rien… Malheureusement, dans de nombreuses régions du monde, l’égalité des sexes n’est pas une donnée non négociable. Et dans d’autres parties du monde, les pays dits développés, les rouages ​​de cette grande vieille machine qu’est la société, sont souvent des vestiges rouillés du passé, raides et lents. Il faut du temps et des actions pour que les choses changent. C'est vrai, nous ne nous battons pas pour nous-mêmes. Nous nous battons pour que Sahra et Anya, qui naîtront en Somalie et en Inde en 2122, puissent avoir accès à l'éducation, décider elles-mêmes de leur corps, se marier quand et si elles le souhaitent et avec qui elles le souhaitent. souhaite, pouvoir faire de vrais choix. Nous nous battons pour que Mia et Lena, originaires du Danemark et d'Allemagne, soient embauchées malgré leur grossesse, qu'elles reçoivent un salaire égal à celui de leurs homologues masculins (3), qu'elles ne se sentent pas coupables de leur réussite ni honte de leur jeunesse qui s'efface. Pour que tous les stéréotypes et préjugés qui planent au-dessus de leurs épaules dans les domaines à prédominance masculine, et partout ailleurs, cessent d’être « une chose ».

Aujourd'hui, c'est la Journée internationale de la femme. De nombreuses réflexions, discussions, textes perspicaces, citations inspirantes, publications dans SoMe. Aujourd’hui plus que tout autre jour, nous nous sentons unis. Et tout cela est important et tout cela est bon. Et pourtant, cela ne suffira pas si nous ne faisons que cela et si aujourd’hui est le seul jour où nous le faisons. La Journée de la femme devrait être quotidienne. « Penser globalement, agir localement », lance la communauté IWD (4).

Chez AMELI, nous mettons les femmes au centre. Nous croyons à l’autonomisation des femmes, à l’égalité, à la justice, à la diversion, à l’inclusion et à la liberté et nous souhaitons que nos valeurs fondamentales se reflètent dans la façon dont nous exerçons nos activités. Cette année, nous avons décidé de faire de la Journée de la femme la Semaine de la femme, dans le but de soutenir les associations caritatives axées sur les femmes, de sensibiliser et de briser les préjugés.

De petits pas, avec un grand impact et un objectif encore plus grand.

Écrit par Faye Lella

Sources:
(1) https://www.internationalwomensday.com/About
(2) https://dictionary.cambridge.org/dictionary/english/feminism
(3) https://ec.europa.eu/info/policies/justice-and-fundamental-rights/gender-equality/equal-pay/gender-pay-gapsituation-eu_en
(4) https://www.internationalwomensday.com/

En savoir plus

(Stay)cation in Zurich - Discover our beautiful city
Thoughts

(Séjour)cation à Zurich - Découvrez notre belle ville

Que vous soyez zurichois ou non, il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir dans cette belle ville. Nous avons réfléchi au sein de l'équipe AMELI et rassemblé nos incontournables, nos inc...

En savoir plus
#AMELIBreaksTheBias: Actions for a gender-equal world

#AMELIBreaksTheBias : Actions pour un monde égalitaire entre les sexes

Le thème de la Journée internationale de la femme de cette année était « Briser les préjugés », car il existe encore de nombreux stéréotypes auxquels les femmes sont confrontées quotidiennement. P...

En savoir plus