Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: Mois de la fierté : AMELI rencontre UniGay, une association étudiante de l'Université de Saint-Gall

Pride Month: AMELI meets UniGay, a Student Association of the University of St. Gallen
Thoughts

Mois de la fierté : AMELI rencontre UniGay, une association étudiante de l'Université de Saint-Gall

Juin est le mois de la fierté – des gens manifestent dans le monde entier pour les droits de la communauté LGBTQI+. C'est une question de visibilité, de diversité, d'égalité et surtout d'amour pour tous !
Nous pensons qu’il est important, en tant qu’entreprise, de prendre position sur ce point. Pour nous, tous les amours sont égaux et personne ne devrait être traité différemment en raison de son orientation sexuelle, que ce soit en privé ou au travail.

Pour célébrer le mois de la fierté, nous sommes très heureux de partager avec vous des idées très intéressantes d'UniGay, une association étudiante de l'Université de Saint-Gall. Dans notre interview, Unigay nous expliquera pourquoi le Mois des Fiertés est si important pour nous tous et comment, bien que la Suisse soit un pays relativement ouvert d'esprit, il reste encore un long chemin à parcourir pour combler les inégalités actuelles.

À PROPOS d'UniGay :

UniGay est une association étudiante fondée à l'Université de San Gallen. Ils représentent, connectent et soutiennent les étudiants gays, lesbiens et bisexuels, tant à l'HSG que dans la vie. Tout au long de l'année, ils organisent de nombreux événements, notamment des programmes de mentorat, des visites d'entreprises, Get2gether ainsi que des voyages d'études à l'étranger, des fêtes d'été et bien plus encore. Leur objectif est de responsabiliser la communauté LGBTQI+, en faisant entendre sa voix à l'université.

Au cours des dernières années, l'augmentation du nombre de membres a montré à quel point il existe un besoin d'associations comme celle-ci ici en Suisse. Nous avons donc décidé de les rencontrer et de laisser cette formidable communauté rejoindre nos AMELI.

Joyeux Mois de la Fierté 🌈.

NOS QUESTIONS À UniGay :

Comment réagiriez-vous à l’hypothèse selon laquelle les inégalités, en 2021, ne sont plus un problème en Suisse ?

Comparé à d’autres pays, il semble que les LGBTQI+ puissent vivre ouvertement en Suisse. En effet, les gens font même enregistrer leur partenariat et de nombreux employeurs se vantent de la diversité de leurs équipes. Ainsi, il semble que la communauté LGBTQI+ ne soit pas confrontée à de terribles inégalités de traitement et on peut voir comment celui qui n'est pas trop impliqué dans le sujet peut penser cela. Cependant, si l’on y regarde de plus près, nous pouvons encore faire la lumière sur diverses problématiques.

Il y a eu de nombreux progrès sociétaux, ainsi que certains progrès juridiques (comme la protection de l'orientation sexuelle dans la Constitution suisse), mais il existe encore de nombreux domaines dans lesquels les membres de la communauté ne sont pas traités sur un pied d'égalité. Il n'y a pas encore de mariage homosexuel (espérons-le bientôt !) ni de droit d'adoption pour les partenaires de même sexe, pas d'accès aux traitements de fertilité, pas de protection contre la discrimination fondée sur l'identité de genre, d'énormes obstacles bureaucratiques pour les personnes trans, pas d'enregistrement simplifié pour la citoyenneté. et à côté de tout cela , il est encore relativement courant que des personnes soient harcelées ou exclues en raison de qui elles sont ou de qui elles aiment.

«Je ne me sens pas en sécurité en montrant publiquement de l'affection à mon partenaire. Après avoir été crié dessus, craché dessus et menacé verbalement d'innombrables fois, nous avons arrêté de nous tenir la main en public et avons minimisé notre interaction à de rapides câlins pour nous dire au revoir, tout en observant attentivement l'environnement qui nous entoure. Ces événements m'ont amené à adopter les arts martiaux comme sport et à ne jamais quitter mon appartement sans un spray défensif sur moi. Tant que je dois réfléchir attentivement à mon comportement et à ma sécurité dans l'espace public uniquement en raison de mon orientation, je ne peux pas dire qu'il n'y a pas d'inégalité en Suisse.

Cependant, je peux dire que la plupart du temps, notamment en naviguant dans mon environnement quotidien (université, travail, amis & famille, organisations), je peux au contraire parler ouvertement de mon partenaire et n'ai pas à me cacher ni à faire face à des répressions. .»

- Haut-parleur 1

« Les inégalités juridiques sont encore assez gênantes et affectent à mon avis particulièrement les personnes trans d’une manière inacceptable. Cependant, de mon point de vue, les inégalités sociales sont plus préoccupantes pour les couples de même sexe. Ne pas se sentir en sécurité pour parler de son partenaire dans le milieu de travail, rencontrer des résistances de la part de sa propre famille ou de celle de son partenaire, ne jamais être « le couple parfait » que les gens envient lors des célébrations. La société suisse vous dit que vous êtes accepté – mais pas plus. Vous devez faire attention à choisir judicieusement vos amis afin de pouvoir vraiment être vous-même avec eux. Je pense que nous espérons tous qu’en étant visibles et bruyants, nous pourrons montrer à la société que l’orientation sexuelle ne rend pas vraiment une personne si différente après tout. Que nous serons plus qu’acceptés un jour.

- Haut-parleur 2

Quelle est la signification du mois de la fierté pour vous ?

Le Mois de la fierté est pour nous l’occasion de célébrer la culture entourant la communauté LGBTQI+, ainsi qu’un moyen d’impliquer le grand public dans les conversations sur les droits LGBTQI+. En apparence, c'est une raison pour nous tous de nous réunir. Mais c'est aussi le moment de respecter ceux qui ont ouvert la voie à notre société d'aujourd'hui et de travailler sur des idées pour faire du monde un endroit encore plus ouvert, compréhensif et égalitaire pour nous et ceux qui viendront après nous. C'est en quelque sorte une célébration pour nous rappeler que la situation dans laquelle nous vivons aujourd'hui n'est en aucun cas considérée comme acquise , comparée à celle d'il y a 40 à 50 ans.

Le mois de la fierté est également important parce que c'est une période qui peut réellement avoir un impact sur le niveau de confort des gens. Vous voyez que vous n’êtes pas seul et vous trouvez de la force dans la quantité de positivité qui vous entoure. Malheureusement, il y a aussi beaucoup de réactions négatives au Mois de la fierté chaque année, mais la visibilité en vaut la peine. Afin de normaliser les relations homosexuelles, la société doit s’en occuper. C’est un tabou depuis trop longtemps et la plupart des gens se sentent simplement mal à l’aise avec ce sujet.

« Je connais personnellement une poignée d’amis qui étaient quelque peu homophobes. Après ma sortie avec mes copines, ils ont lentement commencé à se tourner en réalisant que les homosexuels sont aussi normaux et aussi dignes que les gens viennent.

- Haut-parleur 3

Crédits photos : liviaeichenbergerphotography

Que conseilleriez-vous aux jeunes LGBTQI+ pour naviguer à l’université et entrer en contact avec le monde du travail ?

L'université est un endroit idéal pour déterminer à la fois dans quelle mesure vous vous sentez à l'aise de dire qui vous êtes, ainsi que pour savoir quand vous exprimer. Donc, si cela correspond à votre parcours personnel, essayez d’être aussi ouvert que possible à l’université. Tout le monde apprend et grandit, alors profitez-en pour enseigner aux gens comment vous, ainsi que la communauté, souhaitez et devez être traités. La plupart du temps, nous avons vécu l’université comme un espace plutôt ouvert et convivial. Et bien sûr, rejoignez-nous pour l'un de nos nombreux événements ! UniGay offre vraiment un réseau formidable et solidaire.

En termes de travail, recherchez des entreprises qui célébreront qui vous êtes. Ils apprécieront votre opinion et qui vous êtes, et vous n'aurez pas à vous soucier de cacher une facette importante de vous-même par peur de représailles. Les engagements dans des organisations et associations LGBTQI+ peuvent être un excellent point de départ pour acquérir une première expérience pratique, par exemple en tant que membre du conseil d'administration ou d'un comité d'organisation. Il existe malheureusement encore de nombreuses industries très conservatrices. Il faut beaucoup de force pour sortir dans un environnement peu accueillant et il est également important de connaître et de respecter ses limites en termes d'ouverture.

Comment souhaiteriez-vous que vos pairs (collègues de travail et camarades étudiants) abordent le sujet de la sensibilisation LGBTQI+ ?

Le soutien et la dénonciation des comportements discriminatoires évidents sont appréciés pour démontrer réellement que de tels comportements ne sont plus acceptés dans la société d'aujourd'hui. Cependant, pour la plupart d’entre nous, il s’agit simplement d’être traités comme tout le monde – c’est ce qui nous importe le plus.

À titre de recommandation générale, il est également important d’écouter d’où viennent les personnes LGBTQI+ lorsqu’elles parlent de problèmes de société, et d’essayer de comprendre pourquoi certains sujets qui peuvent ne pas vous sembler importants le sont pour elles.

Quels sont vos souhaits pour l’avenir ?

Que l'égalité du mariage soit enfin concrétisée d'ici la fin de cette année et que la société et les autorités commenceront à se rendre compte que les crimes de haine et la violence envers les LGBTQI+ sont un réel problème et que nous devons prendre des mesures concrètes pour améliorer la sécurité dans les espaces publics. Pour l’avenir, nous espérons que personne n’aura à s’inquiéter s’il sera harcelé ou étiqueté pour ce qu’il aime, et qu’il n’aura pas à cacher qui il est.

Pour nous, l’essentiel est qu’un effort mondial visant à reconnaître les personnes LGBTQI+ en tant que personnes est désespérément nécessaire. Non, nous ne voulons pas de traitement spécial , mais tant que nous n'aurons pas un traitement égal, nous ne devrions pas cesser d'essayer de normaliser les partenariats entre personnes de même sexe et mettre en lumière les problèmes qui sont toujours là en 2021.

En savoir plus

Day Of Happiness
Thoughts

Bonheur : quelques réflexions.

Le bonheur se présente sous de nombreuses formes différentes. Pour certains, lire un bon livre et siroter une tasse de thé frais est la définition du bonheur. Pourtant, pour d’autres, le bonheur s...

En savoir plus
How to Dance It Out, Stand in the Sun and Be Your Own Person
Thoughts

"Comment danser, rester au soleil et être votre propre personne" - Shonda Rhimes

Shonda Rhimes est la créatrice et productrice exécutive primée de séries télévisées à succès comme Grey's Anatomy ou Scandal. Dans son livre, elle décrit comment elle a surmonté ses insécurités ...

En savoir plus